AUTONOMIE : Mise en place d’un comité stratégique de lutte contre l’isolement des personnes âgées

femme agee face aux difficultes bandeau

Un comité stratégique de lutte contre l’isolement des personnes âgées a été lancé ce lundi 15 février 2021. Piloté par Brigitte BOURGUIGNON, Ministre déléguée chargée de l’autonomie et co-animé par la Direction Générale de la Cohésion Sociale (DGCS) et la Caisse Nationale de solidarité.

Directement piloté par la Ministre, ce comité stratégique réuni un ensemble d’acteurs engagés contre l’isolement social des séniors. En ce sens, des caisses de retraites, des fondations, des associations d’élus locaux, des acteurs de l’habitat, de l’économie sociale et solidaire, des administrations et le secteur associatif auront l’opportunité de se réunir afin de réfléchir aux problématiques d’isolement social qui touche bon nombre de personnes âgées.

Le lancement de ce comité stratégique s’est structuré autour de 4 principales ambitions pour les années à venir.

4 principales ambitions pour les années à venir

lutter-contre-isolement-personne-agee3998213
  1. « Encourager la citoyenneté, sensibiliser le grand public et lutter contre l’âgisme »

Les premières mesures concernant cet axe s’institutionnalisent notamment par le déploiement de 10 000 jeunes supplémentaires en service civique au sein de la branche des métiers du grand âge. Cette décision, prise conjointement par la Ministre déléguée chargée de l’autonomie Brigitte BOURGUIGNON et la Secrétaire d’Etat chargée de la Jeunesse et de l’Engagement Sarah El HAIRY aura pour ambition de recréer du lien social entre les générations.

  1. Prévenir et rompre l’isolement

Un réseau d’acteurs sera mobilisé et construit afin de pouvoir identifier le plus tôt possible, les personnes en situation de vulnérabilité et d’isolement. La problématique de la solitude en établissement d’accueil aux personnes âgées sera aussi abordée par les membres du comité. En ce sens, des réflexions sur les initiatives intergénérationnelles sont engagées et ciblées comme potentielles sources de solutions.

 

  1. Renforcer une politique territoriale de proximité

L’échelon communal joue un rôle déterminant au sein de cet axe, les élus locaux et le réseau de structures existantes tels que les CCAS, les CLIC ou encore les MDPH sont les interlocuteurs privilégiés de la population. La mobilisation de ces acteurs avec les habitants et les professionnels du secteur de l’autonomie est au cœur de cette action.

  1. Diffuser les initiatives fructueuses et les bonnes pratiques

La promotion et l’essaimage de bonnes pratiques est essentiel pour une coordination efficace des actions de lutte contre l’isolement des personnes âgées.

Le projet « Solid’Âge » de Gérond’if, une initiative intergénérationnelle en faveur du « bien-vieillir » et de l’autonomie

Gérond’if mène sur le territoire francilien le projet Solid’Âge, une initiative intergénérationnelle, qui engage 2 grandes actions :

  • Le thème “Solide dans l’âge” axé sur la prévention positive, en réponse au risque de perte d’autonomie.

Cet atelier est destiné aux personnes de plus de 60 ans pour travailler sur la prévention positive.

  • Le thème “Solidaire entre les âges” axé sur la lutte contre l’âgisme en réponse aux stéréotypes négatifs de la vieillesse

Cet atelier est destiné aux jeunes et moins jeunes (avoir plus 18 ans) pour réfléchir aux moyens de lutter contre les stigmatisations liées à l’âge.

Essonne Développement accompagne Gérond’if dans la diffusion du projet Solid’Age sur le département de l’Essonne.

aide à domicile-senior-repas

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Menu
Share This