Conseil d’administration d’ESSONNE DÉVELOPPEMENT du 24 sept 20 au RCME à Massy

CA24092020-EssonneDev-RCME2

C’est au Rugby Club Massy Essonne que s’est tenu le 24 septembre le conseil d’administration d’Essonne Développement sous l’égide de son président Patrick Imbert et de José Ramos président du club de Rugby de Massy.

Signature de la convention de partenariat avec le RCME

CA24092020-EssonneDev-RCME7

Cette rencontre en présence des administrateurs et des partenaires d’Essonne Développement, a été l’occasion de sceller une convention de partenariat contribuant à la mise en valeur des ressources essonniennes et le croisement des réseaux d’acteurs.

Les valeurs et l’engagement portés par ces deux entités, notamment en faveur de l’emploi et de la formation, convergent vers une ambition commune de créer une cohésion sociale, entrepreneuriale et territoriale.

 

C’est avec une grande fierté qu’Essonne Développement accueille ce partenariat d’excellence au service de la promotion de son territoire.

Echanges sur l’impact de la crise sanitaire et avis sur le plan de relance

CA24092020-esssonneDev-RCME1

À l’issue de cette rencontre, un temps d’échanges avec l’ensemble des membres et des partenaires (économiques-consulaires-patronaux-territoriaux) a permis à chacun de s’exprimer sur l’impact économique et social occasionné par la crise sanitaire.

Dans le prolongement de ces échanges féconds et de ces différents constats, chaque participant a livré un état de la situation dans son secteur et son avis sur le plan de relance gouvernemental.

Fabien DAURAT (FFB)

Fabien Daurat, président de la Fédération Française du Bâtiment de l’Essonne (FFB), a ouvert cette discussion en saluant, en premier lieu l’engagement de l’État et le soutien du Conseil Départemental de l’Essonne, se félicitant notamment de l’effort financier de 6,7 milliards d’euros au bénéfice de la rénovation énergétique.

Le président de la FFB Essonne a, cependant, soulevé un point de vigilance et l’inquiétude des professionnels de l’immobilier et du bâtiment concernant la construction des logements neufs, représentant 60% de l’activité, mis à l’arrêt. Un handicap considérable et un lourd tribut pour la profession.

Henri Demonceaux (MEDEF)

Dans la continuité de ces propos, Henri Demonceaux, président du Medef Essonne a pris la parole.

A cette occasion, ce dernier a annoncé l’initiative prise par les représentants du monde patronal de désigner un référent unique par secteur d’activité afin d’étudier toutes les mesures de financements ainsi que les modalités liées au plan de relance.

« Celui-ci étant très segmenté et dense » une telle mobilisation permettrait de dégager et déployer au plus vite un plan d’actions et des objectifs ciblés en faveur de chaque entreprise.

 

D’autre part, Henri Demonceaux a tenu à alerter sur la vigilance et la réactivité dont les entreprises doivent faire preuve « toutes les demandes d’aides non sollicitées seront inévitablement un manque à gagner pour les entreprises » a-t-il signalé en rappelant les propos du Premier ministre lors de la conférence « Renaissance des entreprises de France » !

Pour conclure, le président du MEDEF Essonne a souligné l’importance et la nécessité de poursuivre ou d’engager une réflexion approfondie et concertée sur les conditions du salarié en situation de télétravail à domicile : « il faut trouver des solutions alternatives afin de concilier au mieux la vie privée et professionnelle ».

Promouvoir et soutenir les tiers lieux, telle que l’action menée par Essonne Développement en faveur de ces espaces collaboratifs a été vivement encouragée !

Focus sur l’industrie aéronautique – intervention Patrice CAILLARD (SafranAE)

Dans la continuité de ces propos, Henri Demonceaux, président du Medef Essonne a pris la parole.

A cette occasion, ce dernier a annoncé l’initiative prise par les représentants du monde patronal de désigner un référent unique par secteur d’activité afin d’étudier toutes les mesures de financements ainsi que les modalités liées au plan de relance.

« Celui-ci étant très segmenté et dense » une telle mobilisation permettrait de dégager et déployer au plus vite un plan d’actions et des objectifs ciblés en faveur de chaque entreprise.

 

Un focus particulièrement sur l’industrie aéronautique, secteur d’intérêt capital pour le territoire et son économie, a été abordé par la voix de Monsieur Patrice Caillard, directeur de Safran Aircraft Engines.

Patrice Caillard a exposé un état des lieux précis sur les conséquences de la crise dans son secteur – rappelant que l’activité a été fortement impactée par la chute du trafic aérien (seuls 20% de vols assurés) et la mise au chômage partiel de 40% du personnel navigant.

Face à ce constat « des négociations sont ouvertes et de nouvelles orientations seront mises en place d’ici cette fin d’année ! Un chiffre d’affaire diminué de moitié impose, de facto, de nouvelles dispositions a-t-il précisé.

Il a également, mis en avant les décisions envisagées pour contribuer aux enjeux liés à la transition énergétique. Parmi lesquelles, il a annoncé « l’activité aéronautique se réoriente, avec l’aide de l’Etat, vers la construction de moteurs propres » avec pour objectif d’avancer ce projet initialement prévu à l’horizon 2030 à 2050.

« Assurer de meilleures conditions aux voyageurs et développer de nouvelles technologies, c’est également assurer et soutenir la reprise » a-t-il ponctué.

Patrick IMBERT (EssonneDev)

Dans la continuité de ces propos, Henri Demonceaux, président du Medef Essonne a pris la parole.

A cette occasion, ce dernier a annoncé l’initiative prise par les représentants du monde patronal de désigner un référent unique par secteur d’activité afin d’étudier toutes les mesures de financements ainsi que les modalités liées au plan de relance.

« Celui-ci étant très segmenté et dense » une telle mobilisation permettrait de dégager et déployer au plus vite un plan d’actions et des objectifs ciblés en faveur de chaque entreprise.

 

En conclusion, Patrick Imbert, président d’Essonne Développement et par ailleurs président de la Communauté de Communes du Val d’Essonne, a informé l’assemblée, et plus particulièrement les élus territoriaux présents dans la salle, de la démarche envisagée par l’Etat de mobiliser chaque responsable et élu territorial dans une démarche de soutien des acteurs économiques, et de leur entreprise, dans le cadre du plan de relance. Patrick Imbert a rappelé, à ce propos, que depuis la loi NOTRe, les intercommunalités et communes sont des relais de proximité et garants du développement économique.

 

Partie prenante dans le développement économique et à l’attractivité du territoire, Essonne Développement, concomitamment aux perspectives et pistes de réflexions annoncées lors de cette séance, a réaffirmé son implication et sa volonté de soutenir, d’orienter et d’accompagner la participation de ses partenaires économiques dans le programme du plan de relance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Menu
Share This